Torca de la Yusa

(n°135)

Développement : 460 m
Dénivellation : 209 m (-182 m , + 27 m)

En empruntant la nouvelle route qui relie Bustablado à Calseca, on ne peut pas manquer de voir l'énorme échancrure formée par la torca de la Yusa. Ce gigantesque puits-faille n'a donc pas échappé aux premiers explorateurs qui dés 1965 en atteignaient le fond. Curieusement, cette torca ne semble pas avoir été revue depuis.

Entrée principale :
X = 446,117 ; Y = 4788,979 ; Z = 980 m
Entrée basse (ouverture supérieure) :
X = 446,087 ; Y = 4789,003 ; Z = 945 m

Commune : Calseca de Ruesga

En vue aérienne, l'entrée de la torca ne peut pas passer inaperçue tout comme la faille le long de laquelle elle se développe (trait rouge).
Les commentaires apparaissent en survolant l'image avec le pointeur.

L'imposante entrée de la torca s'ouvre dans la lande qui ceinture la Porra, juste au-dessus des lapiaz qui bordent le barranco de paso Malo.

Depuis Calseca on prend le sentier en direction des cabanes de El Mortero. Peu avant de les atteindre on part à main gauche à flanc de coteau. Vu sa taille, l'orifice n'est pas très difficile à trouver.

La torca de la Yusa, sur le versant nord de la Porra.
(Les commentaires apparaîssent en survolant l'image avec le pointeur.)

Description

L'orifice spectaculaire de cette cavité (90 m x 20 m) domine un puits de 160 m (201 mètres sur le côté le plus élevé), débouchant dans une salle (100 m x 20 m) d’orientation différente, obstruée à -209 m par un éboulis. Deux autres entrées proches, situées 40 m en contrebas, communiquent avec cette salle.

L'entrée de la torca de la Yusa : la fracture est bien visible.

Géologie, hydrologie

L’entrée principale est axée sur une grande fracture N 85°, parallèle à une importante faille de la Porra.
La salle profonde, elle, a une orientation N 120°, commune à un grand nombre de diaclases du lapiaz en surface.
Le gouffre s’ouvre au sommet des calcaires de Bucebrón (niveau 4) à un endroit où les strates paraissent affectées d’une légère ondulation synclinale (ou pendage synsédimentaire ?)
Comme le grand gouffre voisin, la sima del Tejón (-501), la torca de la Yusa fait partie du bassin d’alimentation du système Cubera (Coventosa).

Historique

Août 1965 : le gouffre est exploré par les Catalans du Grup d’Exploracions Subterrànies del Club Muntanyenc Barcelonès (GES) (R. Masriera, F. Chavarria, R. Parera, R. et J. Ullastre, Urrutia ?)

L'exploration de la torca de la Yusa par les catalans en 1965.
Cette image provient du site "Calseca : territorio Pasiego" où l'on trouve d'intéressantes archives de la vie et de l'actualité dans la vallée de Calseca.

 

< Télécharger la topographie de la torca de la Yusa (n° 135) - Format A4 PDF (57 ko)

< Télécharger l'article du journal "La Vanguardia Española" du mercredi 8 septembre 1965 présentant le compte rendu des explorations du GES en Cantabria - Format A3 PDF (445 ko)

Accueil Karstexplo | Karst des Alpes | Cuevas del Alto Asón