Du côté de Pepiones…

Dimanche 5 juin 2011

Participants : P. et S. Degouve

Cela faisait un certain temps que nous voulions aller revoir quelques trous sur la Porra et l’alto de Pepiones. Sans être des objectifs majeurs les cuevas 306 et 307 méritaient quelques éclaircissements. L’une d’elles était donnée pour une centaine de mètres, l’autre beaucoup moins. C’est à peu près tout ce que nous en savions. Nous partons de Bucebron et en profitons pour aller revoir quelques entrées sur la Porra : Sima Grande, torca del Turbon etc…

L'entrée de la sima Grande de la Porra (-234 m)

Nous retrouvons assez facilement les deux grottes. Pendant que Sandrine s’occupe de les localiser et de les marquer, je pars en reconnaissance avec le matériel topo. La première, cueva 306 est assez courte et au bout de 20 m, une grosse coulée stalagmitique bouche presque entièrement le passage. La topo est vite faite.

L'entrée de la cueva 306 et au fond, le sommet de la Porra (1220 m)

Pour la seconde, je m’attends au même scénario, mais dés l’entrée, la morphologie paraît différente Il s’agit d’un beau conduit (2 x  3 m) dans lequel s’écoule un petit ruisselet sur un niveau gréseux. Au bout de 40 m et après une première chicane, le plafond s’abaisse et le conduit prend l’allure d’un laminoir large de 3 m. Ponctuellement, le plafond s’abaisse un peu plus et cela semble avoir suffi à dissuader nos prédécesseurs, car à partir de là, je ne vois plus véritablement de traces. La voûte se redresse un peu et je progresse encore d’une petite centaine de mètres jusqu’à une confluence à partir de laquelle la galerie semble plus vaste. J’abandonne l’idée de faire seul la topo et ce sera plus sympa de revenir avec d’autres car tout cela n’est pas inintéressant. Dommage, nous n’avons pris qu’un équipement pour deux….

La galerie d'entrée de la cueva 307. Un air de "déjà vu"...

En attendant, nous poursuivons la prospection du cirque qui domine les deux grottes. Nous avons en ligne de mire un beau porche situé une centaine de mètres plus haut, sur une petite vire escarpée. Mais en cherchant à l’atteindre nous en trouvons un autre (1598) qui s’arrête sur un petit puits d’une quinzaine de mètres avec une forte résonance. L’autre porche en revanche n’est pas très intéressant et se poursuit par un laminoir devenant vite impénétrable (1599). Vingt mètres plus haut, nous visitons une petite torca terminée par un puits de 4 m, impénétrable, mais nettement aspirante (1600).

L'entrée de la cueva 1598 sur les gradins sommitaux de Pepiones

Arrivés sur la crête de Pépiones, nous redescendons sur le col de la Porra et faisons le tour par l’ouest afin de positionner quelques entrées. Le brouillard ne tarde pas à nous rejoindre et met un terme à cette prospection.

Tags: , ,

Laissez une réponse

Subscribe to RSS feed